Votre PARTENAIRE international POUR LE PROGRÈS pour des solutions à base de sodium

France | Paris | 19 avril 2021 11:51

English Français

Sécurité

En tant que pionnier de la production de chlore en France, MSSA Métaux Spéciaux a toujours fait de la sécurité industrielle une de ses premières priorités.

Aujourd’hui, l’usine de Pomblière est classée Seveso Seuil Haut et effectue régulièrement des entraînements en application de procédures définies pour maintenir une sécurité rigoureuse.

Fireman

Membre du Syndicat des Halogènes et Dérivés et d’Eurochlor, MSSA Métaux Spéciaux prend part aux projets techniques de ces associations de professionnels. Notre entreprise applique rigoureusement leurs recommandations techniques et partage le retour d’expérience avec les autres membres de ces associations.

Une organisation rigoureuse a été mise en place pour appliquer au jour le jour des mesures de sécurité adaptées.
Cette organisation prévoit des procédures de sécurité pour chaque poste de travail, des réunions mensuelles dans les ateliers et des audits du matériel et du comportement du personnel.
Chaque mois, la sécurité est passée en revue par un comité de direction spécifique, particulièrement impliqué.

Des exercices incendie réguliers prennent en compte la nature spécifique des produits de notre usine (chlore, métaux alcalins).

QUE FAIRE EN CAS D’URGENCE ?

MSSA Métaux Spéciaux a mis en place d’importantes mesures de prévention pour éviter les accidents. Mais le risque zéro n’existant pas, des moyens d’intervention peuvent être activés 365 jours par an, 24h/24, en cas d’urgence.

Fireman

Risques majeurs
Malgré toutes nos précautions, certains scénarios d’accidents, s’ils ne sont pas maîtrisés, peuvent avoir des conséquences graves pour l’homme et l’environnement, y compris à l’extérieur de l’usine de Pomblière. Le risque principal de l’usine est le risque toxique, lié à une fuite de chlore. Un risque d’explosion de gaz propane est également présent.

Plans d’urgence et moyens d’intervention
Le POI (Plan d’Opérations Interne) définit les moyens et l’organisation à mettre en place pour maîtriser un accident industriel, dont les conséquences sont contenues à l’intérieur de l’usine.
Si ces conséquences dépassent les limites du site, le PPI (Plan Particulier d’Intervention) est déclenché par le Préfet, en coordination avec la Direction de MSSA, les maires concernés  et les équipes de sécurité (forces de l’ordre, pompiers, SAMU, sécurité civile, etc…).

Moyens d’intervention
Une quinzaine de cadres de MSSA assurent à tour de rôle, en permanence, une astreinte Direction. Une cinquantaine de salariés assurent à tour de rôle, en permanence, une astreinte technique. Au total, il y a toujours au moins 9 salariés disponibles pour intervenir en cas d’urgence. Ils interviennent en support des salariés présents dans l’usine (au minimum une vingtaine de personnes 24h/24). À ceci s’ajoute l’équipe de seconde intervention, constituée d’une douzaine de salariés. Formés au risques de l’usine et aux interventions d’urgence, ils sont équipés de moyens de secours performants.

Les tests des plans d’urgence
Des exercices POI avec simulation de différents scénarios sont réalisés tous les mois. Une fois par an, un exercice POI de plus grande ampleur est réalisé avec observateurs et moyens externes (SDIS). Le PPI de l’usine de Pomblière a été testé une nouvelle fois en octobre 2011, avec la participation des différents acteurs et d’une partie de la population riveraine. Les sirènes PPI et le système automatique d’alerte téléphonique sont testés tous les mois.

Consignes en cas d’accident
Chaque riverain de l’usine de Pomblière doit connaître les risques et les consignes à appliquer en cas d’accident majeur. L’alerte est donnée avant tout par un signal sonore (sirènes PPI). D’autres moyens complètent le dispositif (automates d’appels téléphoniques, diffusion d’information par France Bleu Pays de Savoie…).

La principale consigne est de se mettre à l’abri le plus vite possible, dans un local fermé. Il ne faut pas téléphoner, éviter toute flamme ou étincelle, ne pas aller chercher les enfants à l’école. Il faut impérativement attendre la fin de l’alerte (signal sonore ou autres moyens) pour lever les consignes.